Cuba : mort d'un opposant en grève de la faim
jeudi 25 février 2010

La mort d'Orlando Zapata, après 85 jours de jeûne, met en lumière la difficile situation des droits de l'homme dans l'île. Il y aurait encore 200 prisonniers politiques.

Un prisonnier politique cubain, Orlando Zapata, 42 ans, est décédé, mardi, dans un hôpital de La Havane où il avait été admis en raison d'une grève de la faim. Il jeûnait depuis 85 jours pour protester contre ses conditions de détention. Il s'agit du premier prisonnier politique cubain à mourir d'une grève de la faim depuis 1972.

Plombier et maçon, il était engagé dans deux groupes d'opposition, le Mouvement pour une alternative républicaine et le Comité national de résistance civile. Il avait été emprisonné en 2003, lors d'une vague de répression qui avait vu soixante-quinze opposants arrêtés et condamnés à de longues peines de détention.

Zapata avait été condamné à dix-huit ans de prison pour « désordre public ». Amnesty international l'avait alors inscrit sur sa liste de « prisonniers de conscience ». La Commission des droits de l'homme, une association cubaine tolérée par le gouvernement, recense environ deux cents prisonniers de conscience à Cuba.

Immobilisme

« Depuis l'arrivée au pouvoir de Raúl Castro en février 2008, il n'y a pas beaucoup d'évolution, témoigne Janette Habel, universitaire spécialiste du pays. La liberté de parole individuelle est plus grande, mais il y a une répression immédiate dès qu'il y a création d'une organisation ou expression collective. » L'immobilisme est dû pour beaucoup à une situation économique calamiteuse et à des dissensions au sein du Parti communiste.

Raúl Castro a fait part publiquement de ses « regrets » après la mort de Zapata, mais les obsèques de l'opposant, hier, à Banes, dans la partie orientale de l'île, ont provoqué des détentions préventives d'une trentaine de dissidents qui comptaient s'y rendre. À La Havane, une centaine d'anciens prisonniers politiques et d'opposants ont organisé des « funérailles symboliques » dans une maison pour rendre hommage à leur « frère ».

http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Cuba-mort-d-un-opposant-en-greve-de-la-faim-_3637-1275898_actu.Htm