Cuba: Raul Castro incite au travail, peu importe l'embargo
26.07.09 - 20:19

Le président cubain Raul Castro a appelé à Holguin ses compatriotes à travailler davantage sans prendre pour prétexte les difficultés causées par 47 ans d'embargo américain dans un discours consacré à la crise économique.

Raul Castro a complètement laissé de côté les affaires diplomatiques dans ce discours prononcé devant des dizaines de milliers de personnes réunies sur la Place de la Révolution de Holguin (750 km à l'est de La Havane). "La terre est là, et les Cubains sont là. Nous verrons si nous travaillons ou non, si nous produisons ou non, si nous respectons notre parole ou non. Il n'est pas question de crier "la patrie ou la mort", "à bas l'impérialisme", "le blocus nous frappe". La terre est là et attend notre sueur", a martelé Raul Castro, trois ans après avoir pris la relève de son frère Fidel, malade.

Rappelant la distribution en cours à de petits producteurs des terres en friche appartenant à l'Etat, il a une nouvelle fois insisté sur l'importance "stratégique" d'augmenter la production agricole afin de réduire les importations en la matière et "les dépenses en devises", dont l'Etat cubain manque cruellement. Cuba importe jusqu'à 84% de ses besoins alimentaires, majoritairement des Etats-Unis qui excluent ces denrées de l'embargo controversé qu'ils maintiennent contre l'île communiste.

Des relations toujours tendues avec les Etats-Unis

L'île a augmenté ses importations de denrées alimentaires d'un milliard de dollars en 2008, à 2,8 milliards de dollars, en raison des destructions causées par le passage de trois ouragans. Ceux-ci ont fait au total, selon Raul Castro, "dix milliards de dollars de dégâts, soit 20% du PIB". Chef des forces armées pendant près d'un demi-siècle avant de succéder à son aîné, il a seulement effleuré le sujet du "blocus" américain.

Et fait rarissime, il n'a pas évoqué le cas des cinq Cubains condamnés en 2001 à de lourdes peines de prison aux Etats-Unis pour espionnage contre les milieux anticastristes de Miami et qui sont considérés à Cuba comme des héros.

Les relations entre Cuba et les Etats-Unis - qui n'ont pas de liens diplomatiques depuis 1961 - sont très difficiles, mais moins tendues depuis l'arrivée à la Maison blanche en janvier de Barack Obama.

Le 26 juillet marque l'assaut, en 1953, de la caserne de Moncada à Santiago de Cuba par Fidel Castro, Raul et une centaine d'hommes. Malgré son échec sanglant, cette attaque est considérée comme le point de départ de la rébellion qui allait conduire Fidel Castro au pouvoir en 1959.

Cuba: Raul Castro incite au travail, peu importe l'embargo | RTBF INFO
http://www.rtbf.be/info/economie/raul-castro-appelle-cuba-a-travailler-plus-sans-se-soucier-de-lembargo-128314