Des parlementaires suisses voient des signes de changement à Cuba

La Commission de politique extérieure du Conseil national, en voyage d'information à Cuba, a décelé des signes montrant que le régime communiste était en train d'évoluer sur les droits de l'homme. Le dialogue avec la Suisse sur cette question y est très apprécié.

En outre, dans le pays, l'espoir d'une amélioration durable des relations avec les Etats-Unis est manifeste, a déclaré le président de la commission (CPE-N) Geri Müller (PSE/AG).

Début juin, les Etats-Unis et Cuba se sont mis d'accord pour reprendre les discussions sur les questions d'immgration après six ans de suspension. En outre, les deux pays entendent collaborer à l'avenir dans la lutte contre le terrorisme et le trafic de drogue et développer des mesures d'entraide contre les cyclones.

Depuis son entrée en fonction en janvier, les président Barack Obama a clairement manifesté qu'il souhaitait un nouveau départ dans les relations avec Cuba. La Suisse représente les intérêts des Etats-Unis sur cette île des Caraïbes depuis 1961.

Les membres de la commission ont rencontré des parlementaires et des haut-fonctionnaires cubains, a précisé Geri Müller. Auparavant, ils s'étaient rendus à Haïti où ils ont été reçus par le premier ministre Michèle Pierre-Louis.

La situation dans le pays le plus pauvre de l'hémisphère ouest reste très difficile, indique M. Müller. Cela, même si la mission de stabilisation des Nations Unies en Haïti parvient à protéger l'Etat de droit. Elle doit être poursuivie, estime M. Müller.
(ats / 21 juin 2009 08:03)

Des parlementaires suisses voient des signes de changement à Cuba (21 Juin 2009)
http://www.romandie.com/infos/ats/display2.asp?page=20090621080340850172019048000_brf009.xml